14th - Jan - 2016

Les pronostics de la messagerie mobile en 2016

Graphic of a globe above a bar graph
  1. Le Service clients… Lorsqu’il s’agit de gérer le suivi des clients, les entreprises et les marques tirent profit du potentiel que représente la messagerie mobile, en particulier parce que cela permet de confirmer leur identité et de transmettre des informations stratégiques clés.Aujourd’hui, de nombreuses entreprises utilisent déjà une double authentification afin d’apporter plus de sécurité à leurs clients lorsqu’ils surfent sur le net, et pour les protéger lorsqu’ils traitent des informations au contenu sensible. Sur ce point, un sondage mené parmi les professionnels de l’informatique allait largement dans ce sens. A la question « quelle est la chose la plus importante qu’un client peut faire pour améliorer la sécurité de ses paiements mobiles? », 66% d’entre eux répondaient « utiliser la double authentification » (source : eMarketer, Inc. (2015) ISACA). Avec les scandales retentissants sur les affaires de divulgation d’informations sensibles dont la presse s’est fait l’écho, et la menace permanente posée par l’usurpation d’identité, ce niveau de sécurité supplémentaire est une méthode qui a fait ses preuves lorsqu’il s’agit de limiter les activités malveillantes. D’autre part, c’est une initiative qui est favorablement accueillie du point de vue du suivi de la clientèle.

    L’expansion de la vérification d’identité et de la transmission de messages stratégiques clés sera particulièrement marquée dans les marchés émergents. Ce phénomène sera directement lié à l’adoption et à l’utilisation croissantes du téléphone portable par les consommateurs. Cette augmentation contraindra les entreprises à utiliser la messagerie mobile pour faire face à ces exigences.

    On s’inquiètera davantage de la sécurité, de la protection des données et de la conformité à l’échelle internationale.

  2. Le bon message au bon moment… Les consommateurs auront les mêmes attentes, à savoir celle de continuer à recevoir des informations utiles alors qu’ils sont itinérants, et les marques qui ne profitent pas de l’immédiateté de la messagerie mobile risquent de rater l’opportunité en or qui s’offre à elles de se démarquer auprès de leurs clients.Selon un sondage international portant sur les portables réalisés par Deloitte (Global Mobile Survey), il apparait que, collectivement, les américains vérifient leurs smartphones 8 milliards de fois par jour. Un utilisateur de smart phone américain vérifie, en moyenne, son téléphone 46 fois par jour (tous âges confondus).

    Avec l’adoption du smartphone et, de manière plus générale, du téléphone portable qui sont en pleine expansion à l’échelle internationale, il a été estimé qu’en 2016, près de 3,14 milliards de smart phones seront utilisés dans le monde entier (source : eMarketer, Inc. (2015) 451 Research). Cela signifie que les utilisateurs de portables s’attendront à avoir la capacité de recevoir des informations utiles au bon endroit, et au bon moment.

  3. Est-ce le glas des routes grises ? … Les opérateurs continueront à optimiser leurs sources de revenus à travers les SMS et ils se montreront fermes, en commençant par fermer l’accès indirect à leur réseau. Ils étudieront sérieusement la question de la monétisation des données.Acheteurs, méfiez-vous, si l’offre de tarification du message paraît trop belle pour y croire, demandez à votre fournisseur de services de messagerie s’il utilise des routes grises pour l’acheminement de votre communication. Si l’on vous propose une tarification extrêmement basse pour un service de messagerie vers une destination particulière, vous devez systématiquement poser la question de façon à confirmer que les messages ne seront pas acheminés via une route grise.

    En conséquence directe de cela, la demande pour des fournisseurs offrant des services de messagerie fiables, des solutions à l’international et un service irréprochable amèneront les entreprises averties à s’associer à des partenaires de plus grande taille et plus crédibles, ne laissant aux acteurs de second plan d’autre choix que celui de la consolidation.

Intervenant : Rob Malcolm

Originally posted on mblox.com

Signup for Blog Updates