4th - Oct - 2017

10 statistiques qui explorent le cas pratique du RCS Messaging

Graphic of profiles of two people with a lightbulb above them

Il y a vingt-cinq ans, le premier message texte était envoyé d’un ordinateur vers un téléphone portable Orbitel 901. Il disait, « Joyeux Noël ».

À l’époque, personne n’aurait pu prédire la genèse de l’appareil mobile, qui passa d’un simple combiné de la taille d’une mallette, au smartphone. Mais en dépit d’une adoption massive par les entreprises en tant que moyen le plus efficace de communiquer avec le grand public, le SMS, quant à lui, a fait très peu de progrès. Pourtant, l’utilisation du SMS dans la messagerie professionnelle continue sa croissance. Ovum a enregistré 1,16 milliards de messages SMS d’entreprise envoyés en 2016 et en prévoit 1,28 milliards d’ici 2019.

Pour certaines fonctionnalités, comme l’authentification à deux facteurs, ce chiffre est satisfaisant. Une communication simple et sécurisée entre un utilisateur avec, par exemple, sa banque, offre la meilleure méthode possible pour effectuer une tâche.

En parallèle, le grand public utilise de plus en plus les canaux de messagerie OTT, comme les applications de chat, pour une messagerie peer-to-peer où il est possible de joindre des images, des emojis ou d’avoir une conversation de groupe, et plus encore. Mais pour les marques et les entreprises cherchant des moyens d’engager le grand public grâce à des contenus riches, plus fonctionnels ou dans une conversation instantanée, par exemple, les SMS a ses limites.

Les attentes du grand public se faisant plus exigeantes, la messagerie professionnelle a connu un regain d’intérêt en début d’année lorsque Google a annoncé qu’il envisageait de déployer Android Messages basé sur le Rich Communications Standard (RCS) en tant que fonction native des futurs téléphones Android. Les messages RCS peuvent être envoyés en couleur, contenir des images, des menus interactifs, des vidéos et des cartes et proposer des fonctionnalités de chat et de chatbot, pour en faire une expérience de messagerie s’inspirant du fonctionnement typique d’une application.

L’enquête de 2017 sur la messagerie professionnelle d’Ovum développée en partenariat avec CLX et Symsoft explore l’appétence des entreprises pour le domaine de la messagerie professionnelle en évolution rapide. Elle révèle un intérêt croissant pour une combinaison plus large de canaux de messagerie visant à engager les clients, en particulier le RCS. Nous décrivons ci-dessous 10 statistiques illustrant la direction de ce changement.

Les entreprises souhaitent une évolution du SMS en tant que service

  1. 36 % des répondants sont intéressés d’utiliser une fonction SMS améliorée ou un service de messagerie avancé pour leur permettre de faciliter leurs interactions avec leurs clients, leurs employés et le grand public.
  2. 37 % souhaitent de nouvelles fonctionnalités telles qu’une personnalisation de marque, l’envoi de contenu enrichi et un suivi de lecture du message, des fonctionnalités que le RCS est en mesure d’offrir.

Les entreprises sont prêtes pour les fonctions immersives offertes par le RCS

  1. 94 % des entreprises ont été attirées par la messagerie RCS dans la mesure où elle permet de voir à la fois des vidéos et du texte.
  2. 86 % ont indiqué qu’afficher la marque aux destinataires en tant qu’identité d’expéditeur (plutôt qu’un numéro de téléphone mobile ou un code court) représentait un avantage.
  3. 89 % ont manifesté un intérêt pour la capacité des messages RCS à permettre une interaction automatisée, de chatbot et conversationnelle avec les consommateurs.
  4. 83 % des répondants ont été attirés par le RCS car il permet aux services de localisation de rendre les messages plus pertinents et plus dynamiques.
  5. 61 % des répondants ont été attirés par la capacité du RCS à s’intégrer aux paiements pour des transactions d’« achat immédiat » intégrées directement au message.

Le RCS à l’ère de la confidentialité, de la confiance et de la sécurité

  1. 64 % ont plus confiance en un service de télécommunication plus qu’en un service basé sur une application de chat dans le cadre d’envoi de message professionnels.
  2. 67 % ont également convenu que le RCS était attrayant car il offre une sécurité améliorée, comme le chiffrement de bout en bout, taux de confiance passant à 80 % chez les services financiers et les secteurs publics.

La majorité des répondants sont prêts à payer davantage pour le RCS. Mais combien coûte une immersion de marque ainsi qu’une sécurité améliorée ?

  1. 31 % des entreprises sont prêtes à payer le même tarif que les programmes SMS actuels, tandis que 25 % sont prêtes à payer 1,5 fois plus et 28 % sont prêtes à payer 2 fois plus.

Découvrez les informations et des statistiques supplémentaires sur le marché de la messagerie professionnelle en lisant l’enquête sur la messagerie professionnelle 2017 à télécharger ici gratuitement.

Signup for Blog Updates