12th - Jan - 2018

RCS – L’avenir de la messagerie d’entreprise – Les meilleurs morceaux du webinaire!

Graphic of a computer with media coming from it

Merci à tous ceux qui ont rejoint hier notre webinaire sur RCS – L’avenir de la messagerie d’entreprise. Pour ceux d’entre vous qui n’ont pas pu le faire, ne vous tracassez pas, ce blog va traiter tous les points clés abordés afin que vous puissiez apprendre les toutes dernières nouveautés sur RCS et de la même façon, l’impact sur les entreprises et les opérateurs!

Avantages de A2P RCS

Rob Malcom de CLX a commencé avec un exposé sommaire de l’endroit où RCS a commencé. Il se trouve que RCS était là même avant l’iPhone, alors en 2008, lorsqu’il est apparu initialement, RCS était en fait en avance sur son temps.

A propos des avantages de RCS, Rob commentait, «  Il est possible de choisir la marque, la possibilité de définir l’identifiant de l’expéditeur sous forme de logo et qu’il ne soit pas usurpé est très important.  Les marques aimeront cela car çà favorise la confiance des consommateurs et annule le spam. » Rob ajoute, « RCS est conçu comme une interaction bidirectionnelle, cela signifie que les Chat bots peuvent être mis à profit. L’automatisation des fonctions clés comme le service client augmentera les revenus et la satisfaction du client. »

Les avantages de RCS ont été largement abordés sur le marché, mais l’une des caractéristiques qui fera une grande différence pour les entreprises, les spécialistes en marketing en particulier, est que RCS autorise les analyses : accusés de lecture et récépissés de livraison qui permettront à l’AB testing d’évaluer le succès des campagnes.

Le prix est correct

Pamela Clark-Dickson de Ovum s’est demandée si le marché était déjà prêt à affronter RCS. Avec 64 % des entreprises affirmant ne voir aucune raison valable d’utiliser RCS dans le récent rapport CLX & Ovum – L’avenir de la messagerie d’entreprise, il est clairement évident qu’il y a un besoin de formation supplémentaire sur le marché.

Pamela a commenté que, « le secteur de la messagerie a encore beaucoup à faire – toutes les entreprises ne voient pas les avantages de RCS, donc il est nécessaire de sensibiliser. »

Cela présente une opportunité pour les entreprises d’être la première à commercialiser, ouvrir la voie et montrer comment RCS peut bénéficier à la fois aux consommateurs et aux entreprises, mais la structure tarifaire et le modèle commercial doivent être appropriés. Pamela précise : « Le modèle commercial est important.  Les écosystèmes de messagerie nécessitent des  revenus et les fournisseurs doivent être sensibles aux niveaux de prix. »

RCS comme source de revenu

Leif Östling de Symsoft a souligné que l’industrie se préoccupe de RCS, avec une attention particulière sur la monétisation, la complexité et la portée mondiale.

L’un des principaux avantages de RCS évoqués par Leif était que, « les solutions RCS basées sur le cloud représentent une réduction du temps de mise sur le marché d’années en mois », associé au fait qu’elles « représentent un investissement initial réduit », et donnent l’occasion à l’expertise de niche d’être lancées dans des zones où elles pourraient normalement manquer.

Leif a également abordé la façon dont « la messagerie en tant que plateforme (MaaP) dans toute stratégie de revenus serait essentielle une fois RCS lancé », et ajoute que « la messagerie P2P n’est pas une source de revenus mais que A2P a un énorme potentiel pour l’être. »

Dans la session Q&A du webinaire, certains points intéressants ont été soulevés, notamment les suivants:

Usurpation d’identité

Quel type de protection sera disponible pour RCS ? Rob Malcolm a répondu à cette question, en commentant que, « Chaque opérateur exigera l’enregistrement de la marque, la preuve que la marque est bien celle qu’ils prétendent être. Ceci pourrait entraîner des problèmes de flexibilité, mais fondamentalement, cela évitera l’usurpation d’identité. Un élément clé à mes yeux concernant l’aspect de RCS, est qu’il pourrait signifier la fin du spam – un problème majeur pour les consommateurs. »

En bref, n’importe quelle marque désireuse d’utiliser son logo et/ou nom de la société sur les messages RCS devra s’inscrire auprès des opérateurs afin de prouver qu’ils sont bien ceux qu’ils prétendent être. Avec ce processus d’enregistrement en place, à la fois les entreprises et les consommateurs sont protégés de l’usurpation d’identité et pourront se montrer confiants quant au fait que les messages RCS proviennent bien de la source annoncée.

GDRP

Aucune discussion sur la messagerie ou les communications ne serait complète sans référence à la GDRP et la confidentialité, RCS ne fait bien sûr pas exception.

A propos de la GDPR en relation avec RCS et la confidentialité de données, Leif Östling a commenté, « Il y a des fonctions qui gèrent la confidentialité dans les spécifications RCS convenues.  Si vous utilisez un service en nuage, il doit fournir les capacités de base de prise en charge de GDRP, qui doit être conforme au non stockage des données et de la vie privée des consommateurs. »

Alors que Rob Malcolm a répondu « De nombreux pays de l’UE ont déjà des lois sur la protection de la vie privée.  L’un des défis les plus importants concerne l’emplacement de stockage des données, et cela doit être si possible au sein du pays. »

Donc, si vous prévoyez de déployer RCS, vous pouvez être sûr que le respect de la confidentialité des données est quelque chose qui a été pris en compte dans les spécifications RCS, c’est juste une question de choix du fournisseur de service en nuage qui peut se conformer aux problèmes de stockage de données.

Solution de repli SMS

Si un combiné n’est pas capable de recevoir RCS, alors SMS agira comme solution de repli afin de d’assurer que le message est délivré. La question a été soulevée : Mais comment les entreprises sauront-elles si cette solution de repli fonctionne?

Rob est intervenu et a fait observer qu’« Avec l’API intelligente de CLX, nous déterminons d’abord si un combiné est activé pour RCS et en ligne.  Si ce n’est pas le cas, vous recevez un SMS. »

Une API intelligente est essentielle pour déterminer si RCS est activé et si le téléphone est en ligne et capable de recevoir le message dans un format RCS. Donc, cela revient à s’assurer que vous choisissez de travailler avec un fournisseur qui offre ce niveau de service.

Prévisions pour l’avenir

Pamela de Ovum a émis des commentaires sur l’état actuel du marché RCS et les prévisions pour l’avenir :

  • « La pénétration de RCS croît régulièrement, ce qui est encourageant ».
  • « La GSMA prévoit 74 milliards de dollars de chiffre d’affaires annuel d’ici 2024 dans la messagerie en tant que plate-forme (MaaP), et cela sera piloté par RCS. »

Ce qu’il faut toutefois retenir, c’est qu’il reste encore beaucoup de chemin à parcourir en termes de réseaux et d’opérateurs qui lancent le RCS, qui sera  « la clé de la croissance mondiale ». Encore une fois, embarquez avec RCS, « il y aura un point de basculement entre A2P SMS et A2P RCS », et on estime que RCS décollera alors pour bénéficier du niveau de succès qu’il a toujours promis.

Nos remerciements vont aux conférenciers et au modérateur qui ont fait un excellent travail pour dévoiler ce sujet brûlant, et bien sûr, nos remerciements vont à vous, notre public.

Pour un enregistrement du webinaire RCS, cliquez ici.

Pour une copie du rapport de CLX & Ovum: L’avenir de la messagerie d’entreprise, cliquez ici.

Signup for Blog Updates